JOURNAL DE BORD

Mise au point sur l’objectif zéro déchet

8 septembre 2015


 

La rentrée scolaire : le moment parfait pour faire une petite mise au point sur le gros challenge que je m’étais lancé au début de cette année.

Voir que l’objectif n’avance pas comme on le souhaite, ne pas réussir à trouver des alternatives à tout, où alors ne pas les avoir à proximité, ni au « bon » prix pour respecter son budget…Voilà ce qui m’a poussé à partager mon ressenti. J’ai comme l’impression qu’on peut tous-tes passer par là (cc la vie simple de mimi). S’ajoute à ça l’entourage proche, qui ne comprend pas forcément la démarche et qui ne se sent ni concerné, ni motivé et ce sont des efforts dans le vide qui fait à barrage à tous mes efforts.

Pour être plus objective, je suis actuellement à 250 grammes de déchet par personne et par semaine. Ok, c’est largement inférieur à la moyenne française mais je suis encore très loin de l’objectif zéro déchet. Si ça ne tenait qu’à moi, je pense que l’objectif zéro gramme prévu pour la fin de l’année serait passé haut la main …mais ce n’est pas le cas.

Les retours de course en bio, beaucoup trop cher m’ont fait stresser, j’ai dû arrêter : mon porte monnaie ne pouvait plus suivre. Et si c’était vrai? Si le bio n’était réservé qu’aux bonnes bourses? Quand je compare le prix, entre le chocolat pâtissier en vrac qui triple (on passe de 3€ en non bio à plus de 9€ en vrac de Biocoop) ou les amandes bio en vrac à 19€ alors qu’en sachet non bio je les trouve à 11€…

Bref, de quoi se crêper le chignon à chaque fois quand je sors les poubelles et à chaque fois que je fais les courses. On a connu plus serein comme manière de vivre.

Heureusement, dans ma déprime je suis tombée sur le blog  sortez de vos conapts, notamment sur son article Le bio est il réservé aux riches? Ça m’a remotivé et je me suis dit : peut être que je ne consomme pas comme il faut et je gère mal toute cette nouvelle façon de vivre.  Bon déjà je suis vegan, ce qui limite quand même beaucoup mes dépenses et j’essaie de faire les choses moi-même à 80% donc on peut dire que je suis sur la bonne voie…

Je me dis au final que tout ses changements prennent du temps, pour cuisiner, trouver des alternatives et tout le toutim… Et que ce n’est pas en un an que cela changera. Je me refuse de faire les courses, à manger et nettoyer en zéro déchet toutes seules parce que j’ai envie d’avoir une véritable parité chez moi. Tant pis si ça prendra du temps, beaucoup de temps mais un jour j’y arriverais à ce fameux zéro déchet mais sans prise de tête !

Du coup, je suis gonflée à bloc pour poursuivre ce méga projet (n’ayons pas peur des mots). Changer ses habitudes de consommation, ça ne se fait pas en un jour et chaque petit pas est important.
Si jamais il y a des nouveaux qui se lancent dans cette folle aventure, sachez qu’il ne faut pas se prendre la tête et y aller à la cool… Ah si seulement j’avais su, naïve que je suis !

 


 

Et vous, comment vous faites pour gérer le projet zéro déchet dans votre vie ?

 

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Do it for the Mermaids ! 16 septembre 2015 at 21:33

    Oh oui c'est exactement la même situation, courage ! J'ai trouver une solution depuis l'article, c'est de privilégié le zéro déchet et si lui souhaite prendre des trucs avec emballage il les mange mais sans moi ! Ca permet de voir sa propre avancée, sans que les autres y mettent son grain de sel ! Je pense en faire un article prochainement si ça t' intéresse 😉 A bientôt

  • Reply Do it for the Mermaids ! 16 septembre 2015 at 21:30

    Merci beaucoup ! c'est bien d'avoir du temps devant soit des fois, ça permet à des projets perso de voir naissance 😉 Merci pour les encouragements et tu as raison le mot obsédée va plutôt, j'essaie de me raisonner des fois haha

  • Reply Olive Silverfrost 10 septembre 2015 at 11:12

    Oh , c'est aussi un gros problème pour moi , je commence mais parfois j'ai l'impression de me battre dans le vide . Mon conjoint ne comprend pas pourquoi je fait ça et continue a ramener des sac plastique tout les soir , et ne voit pas l'intérêt de la moitié de ce que je fait , j'essaie de lui expliquer mais souvent c'est dur a vivre . J pense qu'il tente de faire des effort mais c'est pas toujours facile pour lui . Imaginer le regard des autres et il ne le supporte pas .
    Mais j'essaie de ne pas me démonter et de me donner du courage .

  • Reply leblogdejule 9 septembre 2015 at 01:25

    Le zéro déchet, c'est pas une course! Chacun doit y aller à son rythme ses selon ses moyens. Par exemple, si j'ai réussi à diminuer autant mes déchets en un an, c'est que je n'avais ni emploi ni études, alors j'avais beaucoup de temps libre (mais j'espère quand même que ce ne sera plus le cas bientôt!). Raison de plus pour partager mes découvertes, mes victoires et mes défaites sur mon blogue, pour que ceux et celles qui veulent s'y mettre aussi, mais qui n'ont pas nécessairement le temps de faire autant de recherches et d'essais-erreurs que moi, puissent en profiter.

    En tout cas, moi je t'encourages à continuer, il faut juste que tu trouves un certain équilibre pour ne pas devenir "obsédée" (je sais que ça fait un peu peur comme mot, mais je pas trop quel autre mot utiliser) par le concept. 😉

  • Leave a Reply