JOURNAL DE BORD

Le bilan d’une année sans « shopping »

4 février 2016

vintage1

Ancienne addict d’enseigne de fast-fashion, H&M et Primark étaient mes amis. Pendant les soldes je pouvais passer une bonne après-midi à remplir les fameux sacs gris dont la profondeur n’en finissait pas. Je me sentais bien dans mes baskets quand je rentrais chez moi remplir mes armoires d’habits neufs, ces mêmes armoires qui débordaient de vêtements… Autant vous le dire, ce challenge a été un énorme changement. Puis il fallait bien s’y faire, si je voulais me sentir bien, la session shopping n’exaucerait plus mes vœux.

L’année sans « shopping » s’est alors imposée, comme un pari un peu fou (oui bon il m’en faut peu) : à la fin de l’année 2014 je vous en parlais, voilà que l’année sans achat s’est terminée !
Comme je l’avais un peu dit dans mes résolutions 2015, je n’avais pour autant pas exclu :

  • les cadeaux
  • les achats de seconde main

Pourquoi ? Je me suis laissée ces deux exceptions pour remplacer des habits qui n’étaient plus portables, comme par exemple le peu de chaussures que j’avais et qu’il fallait remplacer, avec mon 41/42, le choix du neuf s’est facilement imposé. De plus, si mon achat était réfléchi depuis de long mois, je savais que ce n’était pas un simple caprice, mais plutôt un vêtement ou accessoire qui répondait à mes besoins. Pour des petits articles facile à trouver en friperie, c’était l’occasion d’en visiter à Paris (j’ai adoré Kiloshop pour tout le choix qu’il proposait et Bis Boutique pour les vêtements plus actuels).

 

neuf1 neuf2 neuf3 vintage1 vintage3 vintage2
















Place au bilan

Et bien ça a été une LIBÉRATION, autant des fois je n’avais pas envie d’attendre une occasion pour pouvoir avoir un vêtement, autant ne pas mettre les pieds dans une boutique de vêtement toute l’année m’a fait un bien fou ! Le fait d’éviter la foule et les sessions d’achats sans besoin permet de se recentrer sur des choses qui ont une réelle valeur : durant cette année j’ai eu l’impression d’avoir beaucoup plus de temps pour moi et mes envies profondes, quelques choses de plus terre à terre en somme. L’année sans shopping m’a permis de m’éloigner de la superficialité et le soi-disant passe temps d’acheter pour acheter (pour sur-consommer). Favoriser l’Etre sur l’Avoir m’ a permis de me détacher du superflue en profondeur. C’était une expérience formidable, et je ne suis pas prête d’e retourner faire du shopping comme avant ! A faire, refaire et re-re-faire à volonter !
Les seules accessoires neufs de l’année : un sac Matt & Nat (=éthique youpi !), des Converses blanches (pas trouvées à ma taille en seconde main) et des Doc Martens 1461 végane.

Les vêtements et accessoires d’occasion = 2 pulls, une chemise grise, un sac Guess sans cuir qui m’a été donné par ma soeur, et un superbe manteau d’occasion, qui a coûté 15e, alors que neuve elle coûte 150 livres !

 


 

EN BREF

Je vais conserver l’idée d’acheter très peu d’habits, au maximum d’occasion et de continuer la règle de un qui rentre un qui sort (voir plus), pour poursuivre mon cheminement vers le minimalisme. Mais je ne vais plus attendre une occasion spéciale pour du neuf. Tant que j’aurais mûrement réfléchi à l’achat alors ça roulera pour moi.


 

Et vous, une année sans shopping, ça vous tente?

 

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply lemondedejustine 8 décembre 2016 at 15:37

    Je me lance complètement dans cette démarche et je vois que c’est possible alors ça m’encourage beaucoup bravo à toi !

    • Reply julie 8 décembre 2016 at 19:13

      Merci beaucoup pour ton commentaire, ça me fait super plaisir ! Bienvenue dans l’aventure 😀
      A bientot bisous

  • Reply Sonia 26 février 2016 at 09:09

    Super article ! Très motivant 🙂

  • Reply BeauteBordelaise 12 février 2016 at 09:03

    Salut, je découvre ton blog que j'aime bcp !
    Je suis tout à fait d'accord avec toi sur le fait de se sentir léger et mieux quand on fait plus de shopping…
    Depuis environ un an je n'ai du faire que 2 achats vêtements de chsoes que j'ai réellement besoin ..je vide mes armoires, je donne je trie et je respire !! Mais surtout je me garde de l'argent pour vivre, prendre des cours de danse et autre loisirs qui me tiennent à coeur depuis longtemps mais qu'on laisse de côté lorsqu 'on surconsomme pour posséder la dernière paire de chaussures à la mode !
    Super article
    Bises 😉

  • Reply Julie - Do It For The Mermaids 5 février 2016 at 11:07

    Merci ! Au final, se n'est pas un sans shopping au sens propre mais plus prendre un peu de recul et de consommer de façon raisonnée. Ah oui le zéro déchet/minimalisme c'est des petits défis qu'on se fait à soi-même, j'adore !

  • Reply Julie - Do It For The Mermaids 5 février 2016 at 11:05

    Merci beaucoup ! Bon challenge pour cette année ! En général, même si notre armoire est à craquer, on ne met quasiment que les même, bonne continuation 😉

  • Reply Julie - Do It For The Mermaids 5 février 2016 at 11:03

    Merci beaucoup pour ton commentaire ! Le déménagement, c'est un peu l'événement qui fait prendre conscience de tout ce qu'on a, dans les moindre recoins ! On se rejoint totalement sur tous les points, pour autant, je n'ai jamais été accro aux achats en ligne, bien que je trouve l'acte d'achat sur internet beaucoup plus banaliser (on a pas du tout l'impression d'acheter, en rentrant seulement quelques chiffres de notre CB)

  • Reply la Fourmi Elé 4 février 2016 at 17:55

    Bravo !
    JE dois avouer que j'ai fait pas mal de progrès de ce côté mais je ne suis pas sûre de me mettre un objectif zéro achat !! Raisonner ma conso me paraît déjà une bonne étape mais je travaille sur pas mal d'autres sujets comme la réduction de nos déchets. on va voir s'y je m'y tiens !! Ca devient presque un jeu à force !!

  • Reply Cattleya 4 février 2016 at 14:56

    Bonjour,
    cette année sans shopping, je l'ai commencée au 1er janvier. C'est encore tout frais. J'ai "léché" quelques vitrines pendant les soldes, mais je n'ai rien acheté et çà m'a vite saoûlée.
    Je trouve que j'ai des tonnes des fringues, que je ne mets pas assez souvent. Je vide, je vide… Et derrière je tâche de re-remplir le moins possible.
    Bravo en tout cas pour ton challenge!

  • Reply Ankhsounamon 4 février 2016 at 12:03

    Bonjour,
    Ton retour d'expérience est très motivant ! Je suis également dans une période sans shopping depuis cet été. Je ne me suis pas fixé de durée. Après avoir déménagé, j'ai pris conscience de la quantité (énorme !) de vêtements que j'avais… Le but de cette pause shopping pour moi est d'essayer de mieux cerner mon style et mes besoins, et d'alléger mon armoire en me séparant de ce qui ne me correspond pas/plus. ça n'a pas été difficile d'arrêter d'acheter des vêtements car j'ai toujours détesté faire les magasins. Le gros piège pour moi étaient les boutiques en ligne. Mais j'ai totalement arrêté d'y aller et je me suis désabonnée de la plupart des newsletters.
    Comme tu le dis si justement, se détacher de ces désirs superficiels permet de se recentrer sur des choses plus importantes. Je trouve ça libérateur, ça m'a permis de beaucoup moins perdre de temps bêtement sur internet.
    Pour l'instant je continue, mais je pense m'autoriser bientôt à remplacer les choses usées que j'utilise ou à investir dans des choses dont j'ai réellement besoin. Plus d'achat coup de cœur, que des investissements ultra-réfléchis 😉

  • Leave a Reply